top of page
  • Photo du rédacteurCarolineSulzer

Ludmilla

Dernière mise à jour : 14 janv. 2022

Ludmilla, tu fais peine à voir,

Avec ton regard pâle et triste

Perdue au fond d’ce lupanar,

À prendre le prochain sur la liste.

Ce n’est pas à ça que tu pensais

En répondant à cette agence

Qui promettait de te marier

Avec un gentil gars de France.


Sans hésiter, tu as quitté

Les plaines de Biélorussie

Vers cet avenir plus doré

Qu’on te promettait à Paris.


Jeune et naīve, tu as confié

Tes espoirs et ton passeport

À cette dame si distinguée

Dont la parole te semblait d’or.


Te voilà pute de bas étage,

Sans papiers et sans recours,

Toi la petite fille sage

Qui rêvais juste du grand amour.


Tu as appris à tes dépens

Que les promesses ne font pas loi

Et n’engagent bien souvent

Que ceux, comme toi, qui y croient.




71 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Femmes

Comments


bottom of page