top of page
  • Photo du rédacteurCarolineSulzer

Réflexion d'outre-tombe

Dernière mise à jour : 14 janv. 2022



Aujourd'hui, ça fait vingt ans. Vous souvenez-vous de ce que vous faisiez le 11 septembre 2001 à 8.48 du matin, heure de New York ? Moi, j’étais chez moi dans le Bronx, je m’apprêtais à emmener ma petite fille à l’école et j’ai dû demander à ma femme de le faire car la caserne a téléphoné pour dire que je devais me rendre immédiatement à Down Town Manhattan. Lorsque je suis arrivé avec les collègues, j’ai vu une scène d’apocalypse où tout n’était que noirceur, cris et désolation. Ce jour-là, j’ai sauvé une demi-douzaine de vies en sortant de pauvres gens de cet enfer de tôle et de poussière, et puis j’ai perdu la mienne. Je venais d’avoir trente ans et d’être promu Capitaine.


Aujourd’hui, ça fait vingt ans. De là où je suis, je vous regarde. Ma femme s’est remariée avec mon meilleur ami, ça m’a fait un pincement au cœur, mais après tout, elle a eu raison. C’est bien beau de chérir un souvenir mais c’est une maigre compagnie et puis, au moins, ma petite Anna a eu un père. Je suis si fier d’elle, qui a obtenu une bourse pour étudier et a terminé ses études de droit.


Aujourd’hui, ça fait vingt ans. Ça va vous prendre aux tripes lorsqu’ils égrèneront un à un les noms de toutes les victimes et, lors des minutes de silence, tout le monde pensera « Plus jamais ça ». Ensuite, ils vont éclairer en bleu l’Empire State Building et la Freedom Tower et ça vous fera du bien, à vous les survivants, de vous dire que vous avez honoré notre mémoire avec toute la pompe et la solennité requises.


Aujourd'hui, ça fait vingt ans. Ce que je voudrais dire, moi, depuis ma sépulture dans le Bronx, c’est que de Manhattan à Kaboul, il n’y a qu’un pas, et il paraît même que des Français en ont fait une chanson en 2002. Au vu de ce qui se passe en ce moment à l’autre bout du monde, je me demande avec une infinie tristesse si nous tous qui avons perdu la vie le 11 septembre 2001 ne sommes pas morts pour rien. Pendant que vous vous donnez bonne conscience avec vos petits drapeaux et vos prières, j'ai bien l'impression que le retour au pouvoir des fanatiques en Afghanistan vingt ans après leur chute a fait définitivement sombrer notre souvenir, à nous les victimes, dans les eaux glacées du fleuve Hudson.


M. C., Capitaine des Pompiers, 1971 - 2001


Vous pouvez écouter la chanson Manhattan-Kaboul de Renaud et Axelle Red en copiant le lien suivant : https://open.spotify.com/track/7eJdx83TiKsVqAz


121 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page