top of page
  • Photo du rédacteurCarolineSulzer

Notre voyage en Argentine : découverte de la faune locale.

Dernière mise à jour : 6 févr. 2023

Mercredi 1er février


Nous partons en expédition terrestre le matin et maritime, l’après-midi, sur et autour de Yalour Island où nous avons l’occasion de croiser une immense colonie de manchots Adélie. À notre grande surprise, la neige de la banquise est loin d’être toute blanche : en effet, les manchots se nourrissent essentiellement de krill, de toutes petites crevettes rose orange qui abondent dans les eaux glacées de l’Atlantique, et leurs déjections donnent au sol une couleur franchement rouge. D’autre part, on peut observer de larges aires vertes ça et là, en raison de la présence d’algues.








Jeudi 2 février


Le matin, nous embarquons avec les huit autres Français du navire et Hélène, l’une des scientifiques, à bord d’un zodiac uniquement francophone ! C’est un luxe de pouvoir découvrir les environs de Cuverville Island avec la biologiste marine qui nous commente en détail ce que nous avons la chance d’observer : des otaries en train de se reposer sur un caillou, un phoque de Wedell, de nombreux oiseaux marins et, bien sûr, des milliers de manchots Gentoo. Le paysage est irréel, nous naviguons entourés d’icebergs plus ou moins gros, qui sont à nos yeux émerveillés comme des cathédrales de glace, imposantes et fragiles à la fois.





L’après-midi, nous débarquons sur l’île et allons observer les Gentoo de plus près. Nous avons la chance d’observer des nouveau-nés, âgés d’une semaine à peine, et de voir un manchot charger un oiseau de proie. Enfin, ce que nous prenions pour un rocher sur la neige, n’est autre qu’un énorme phoque en train de dormir !









75 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Illusions perdues

Dans le cadre du marathon de Paris, je vous propose ce court poème sur la course à pied. Bonne lecture. Je cours pour me vider la tête Pour oublier cette vie de chien. Dès que je chausse mes baskets,

Comments


bottom of page