top of page
  • Photo du rédacteurCarolineSulzer

Jeune fille au réveil

Dans le cadre de l'événement Une nuit au musée et à la demande d'Hélène Tinti pour Elles préfèrent le court, j'ai choisi d'écrire un poème sur le tableau d'Eva Gonzales Jeune fille au réveil. Je dédie ce texte à ma fille chérie.


 

Tu t’éveilles, innocente et fraîche,

Encore toute drapée de blanc,

De ce coton doux et rêche

Qui protège tes nuits d’enfant.

 

Sur le monde, tu poses un regard

Naïf, curieux, étonné,

Encore chargé de tout l’espoir

De ceux qui sont à peine nés.

 

C’est l’été. Sur la table est posé

Un bouquet de lavande en fleurs.

À l’aube de cette douce journée,

Tu laisses divaguer ton cœur.

 

Un sourire discret se dessine

Sur tes lèvres couleur grenat.

À qui donc, se destine

De ton cœur le premier émoi ?

 

Ma fille, mon amour, ma toute belle,

Bientôt, tu vas quitter le nid,

Dans un soudain battement d’ailes,

Tu iras affronter la vie.

 

Mais il est encore un peu tôt.

Profite, ma chérie, profite

D’être encore un tout jeune oiseau :

Tu verras, le temps passe, si vite.




 

 

 

 

 

 

94 vues3 commentaires

Posts récents

Voir tout

Illusions perdues

Dans le cadre du marathon de Paris, je vous propose ce court poème sur la course à pied. Bonne lecture. Je cours pour me vider la tête Pour oublier cette vie de chien. Dès que je chausse mes baskets,

3 Comments


laure.d.martineau
May 14

Félicitations, un bien beau poème! Très touchant. Bravo

Like

fabienne.duran
May 12

Bravo, c'est un très beau poème, il parle à mon cœur de mère !

Like

Clarice Gaubil-Magnier
May 11

Magnifique ce poème Caro, très touchant! Bravo.

Like
bottom of page